Dico d'argadz de Mister , d'après le 'dictionnaire des argots français' des éditions Larousse - 1956

D


D.G. : (n. m.) dessin géométrique (prépa AM 1928)

dx : (n. f.) "fils de dx !" juron remplaçant "fi'd'putain" (An 1929), jeu de mots sur la formule d'intégrale sj(x) dx

dalle : (n. f.) groupe élu des dix anciens considérés comme les plus grands buveurs (An 1926) ; étymologie : de "dalle du cou" : gosier ; mots dérivés :
dalliste : (n. m.) buveur élu : roi, vice-roi, ..., baron, chevalier (An 1926)

dansance : (n. f.) danse (Li 1928)

débouchement : (n. m.) coup de pied au derrière (An 1875) ; étymologie : de "déboucher quelqu'un", lui ouvrir l'esprit

décale : (n. f.) départ en vacances (An 1878, Ch 1905, Ai 1922, Pa 1929), "la Sainte Décale" ou "la Grande Décale" : départ pour les grandes vacances (1903) ; synonyme : fusance ; mots dérivés :
se décaler : (v.pr.) s'esquiver au cours d'une promenade surveillée (An 1875)
décalomètre (An 1903), décalom's (Pa 1929) : (n. m.) calendrier artistique qu'un conscrit exécute pour un ancien, ou ruban de 150cm (1910), ou inscription murale (1927) qui servent à compter les jours avant la Grande Décale
déc's : (n. f.) départ (Cl 1910)
déc'ser : (v. intr.) partir

déconnage : (n. m.) discours, rédaction (X 1896), mais les variantes désignent un jeu ironique imposé au conscrit (An 1949) ; variante :
déconnance (Ai 1910) (n. f.)
déconnante (An 1903) (n. f.)
déconn's (Ch 1905) (n. f.)

dégauchir : (v. tr.) éduquer, dresser, initier, "le controleur a besoin d'un coup de dégorgeoir : on le passera sur le marbre pour le dégauchir" (Ai 1929)

dégau : (n. f.) machine à dégauchir

dégueulance : (n. f.) pensum littéraire infligé à un conscrit (Ch 1891) ; variante :
dég (Ch 1878),
dégueulante (An 1882) et dégueul's pour un discours mortifiant adressé aux conscrits (An 1903)

dégueulée : (n. f.) purée de pois (Ch 1891)

dégueuloir : (n. m.) (1) cuveau qui reçoit les déchets de table au réfectoire, "effcer le dégueuloir!" (An 1909) ; synonyme : corbillard et plat-à-fin's; (2) assiette ; mots dérivés :
dégueul's : (n. m.) repas au réfectoire (Cl 1928) [voir aussi fin's]

déguster : (v.intr.) prendre le repas, "le tap's roulant vous mène déguster" (Ch 1869) ; mots dérivés :
dégustante (ou déguste) : (n. f.) repas (Ch1878), "les Lundis, Mercredis, Vendredis, sale déguste sans viande ; les Samedis, chic déguste et grande pionce" (Ch 1878)
dégustoire : (n. m.) réfectoire (Ch 1878)

délivrance : (n. f.) fin du temps d'école, "fête de la délivrance" : réjouissance marquée par un monôme en sinusoïde ... etc (An 1903)

dépuceler : (v. tr.) "dépuceler sa casquette" : en enlever la coiffe (Ch 1910)

dérouille : (n. f.) atelier d'ajustage (Ch 1878, An 1888, Ai 1898, Li 1921, Pa 1929) ; variante :
dérouillage : (n. m.) (An 1875) ; mots dérivés :
dérouillé : (n. m.) celui qui a subi des brimades, "définition du conscrit : dérouillé de nouveau" (Ai 1929) ; étymologie : l'ajustage d'une pièce comprend parfois des contraintes
dérouilleur : (n. m.) ajusteur (1891)

descript, descro : (n. f.) (Cl 1910, Li 1924, An 1927, Pa 1929) géométrie descriptive

dess : (n. m.) dessin (croquis ou matière enseignée) (An dès 1856)

dévisser : (v. tr.) (1) agir ou travailler vite (Ch 1878), "le prof, à l'amphi, a dévissé!" : a parlé trop vite (Ch 1893) ; (2) se montrer plus généreux, moins serré, "du café! La stration s'est dévissé de 15 tours!" (An 1929) ; mots dérivés :
dévissante & dévisse : (n. f.) célérité, "le major en dévisse" : le plus vif au travail (Ch 1893) ; "se frusquer à toute dévisse" (An 1910)
dévisseur : (adj.) vif au travail (Ch 1878)

dézinguer : (v. tr.) démolir (An 1903)

dort's : (n. m.) dortoir (Li 1929)

drap's (Li 1911) & drapzarts (An 1910) : (n. m.) drapeau national

 
. . .