Documents / L'Ecole Nat. d'Arts et Métiers vue par une écolière de Châlons sur Marne.
 

"J'ai eu l'occasion d'assister à une coulée de fonte à l'école Nationale des Arts et Métiers de Châlons sur Marne.

Dans un grand cubilot la fonte est en fusion. Un ouvrier appuie une longue barre de fer: un ringard, sur la fonte durcie accumulée dans le trou par lequel la fonte liquide doit sortir, c'est la carotte. Un autre avec un gros marteau tape sur le ringard. Après une dizaine de coups un troisième ouvrier vient remplacer celui qui tapait.

Au bout de deux ou trois manèges comme celui-ci la carotte cède. On aperçoit par le trou un filet lumineux qui arrive: c'est la fonte.
Ce métal fondu à 1300 grossit et glisse dans la rigole, sorte de tuyau non recouvert, et coule dans la grande poche d'acier garnie de terre réfractaire et suspendue à un pont roulant. Cette rivière de feu s'épaissit de plus en plus.

Dans l'atelier où règne une grande chaleur les ouvriers ont le visage rouge et ruisselant. Le ruisseau de fonte s'amincit encore, encore, et ... plus rien ne coule. Un ouvrier rebouche le trou pendant que celui qui manoeuvre le pont roulant, dirige la poche plaine de fonte vers les moules qui doivent recevoir le métal.
"

jeannie-Claude Bonnetain (11 ans)


 
. . .